Le prénom « Jihad » peut nuire aux intérêts d’un enfant selon un tribunal toulousain

Les juges ont demandé à un couple de modifier le prénom de leur enfant.

Les juges ont demandé à un couple de modifier le prénom de leur enfant . . .

 

Oups, vous n'avez pas accès à cet article.

Si vous êtes abonné.e, entrez vos codes d'accès ci-dessous.

Si vous ne l'êtes pas (encore), vous pouvez nous tester ou vous abonner.

 

Les dernières actualités

  • Un lien pour réfléchir

    Imaginer un culte pour éprouver les lois ? Les « pastafariens » qui vouaient une dévotion au Monstre-en-spaghettivolant, une passoire sur la tête, avaient ouvert la voie.
Retour vers le site