Le Luxembourg tourne la page

Depuis 2015, le Grand-Duché a adopté différentes réformes actant une séparation plus claire des Églises et de l’État. Si le gouvernement se défend d’une « révolution », il s’agit pourtant d’une évolution tout à fait singulière.

Trois idées reçues sur les signes religieux

1  – “Les signes religieux sont interdits dans l’espace public” Si l’article 28 de la loi du 9 décembre 1905 interdit « d’élever ou d’apposer aucun signe religieux sur les monuments publics ou quelque emplacement public que ce soit […] », elle n’interdit pas aux croyants de porter des signes religieux dans l’espace public, comme[…]

Libérer la parole des élèves par l’improvisation

Depuis sa création en 2004, la compagnie de théâtre d’improvisation Les Improbables du Havre a l’habitude d’intervenir auprès de jeunes. Le comédien Ismaël Habia raconte son passage dans un lycée après des contestations de la minute de silence en hommage aux victimes de Charlie Hebdo.

La soutane à l’Assemblée

En 1905, déjà, les Parlementaires s’interrogeaient sur le port des tenues religieuses. Député radical-socialiste de la Drôme de 1899 à 1908, Charles Chabert souhaitait ajouter à la loi de séparation de l’Église et de l’État un amendement interdisant aux prêtres de porter la soutane sur l’espace public. Voici la réponse, d’une étonnante actualité, que lui fit le rapporteur du projet de loi Aristide Briand.